Ce samedi premier février, Louis m’emmena faire le tour des pertes intéressantes sur le secteur de Viethorey/Uzelle. Secteur que je ne connaissais pas ! Puis nous sommes allés déblayer au fond du Gouffre du 15 août.

Nous avons commencè par La perte du moulin de la foudre. Site remarquable ! Mais nous avons pu remarquer que des branches et des sédiments obstruent partiellement l’entrée.

perte de la Foudre

Nous sommes passés aussi par La perte sud du mont le vieux ou perte des seaux où un babouin s’acharne avec des stères de bois ! Des plaquettes subsistent de l’époque où l’on remontait des seaux. Depuis la pelleteuse est passée par là mais sans plus de réussite.

Gouffre Rolland, qui avec son entrée au dessus de la perte donne envie de voir le fond ! La prochaine fois, je descends.

Galerie effondrée où les plus téméraires de notre club s'acharnent ! Avant que l'effondrement ne se produise, cela devait être une magnifique Galerie effondréesalle.

Et nous avons fini la visite des pertes par la Source du moulin du cru, résurgence de la Foudre et du Mont le Vieux, qui après un bref parcours aérien, s'enterre pour ressortir à la source de Gourdeval, augmentée des eaux de la Malatière, de Pourpevelle et de Combe la Biche.

enfin, à 16h30, nous allons faire de la spéléo au Gouffre du 15 août à Combe la Biche. Nous sommes descendus grâce au matériel de Guy. J’ai pu apprécier la solidité de son échelle comparée à celle de l’entrée du gouffre Courgey ! Nous avons déblayé le résultat de la dernière séance, qui au passage a fait un bon travail.

Le temps passe et une question se pose :
« - qu'elle heure est il ?
- je ne sais pas, je n’ai pas de montre et toi ? » 

Dans le fond du méandre, où auparavant on se tenait accroupi, nous avons descendu de plus d’ 1m50, donc maintenant, on se tient debout. La suite de la cavitée est évidente, d’autant plus qu’il ne reste «que 2m», et dans le fond on entend distinctement une cascade d’eau.

Samedi sympathique. Merci Louis pour la sortie et Guy pour le matos

Pierre D