Lieu : Gouffre PATER

Participants : Gaby, Louis, Thomas (en guest star)

TPST : 5h

Suite à la demande de Thierry, Rendez-vous était donné au bord du gouffre vers 13h30 (14h pour ceux venant de loin).

Arrivé le dernier, je venais surement de plus loin, je retrouve Gaby parlant avec Guy abrité de la bise dans sa voiture.

Thomas était en train de remonter après avoir équiper le gouffre. De garde pour le travail, il doit surveiller son portable (son portable reçoit la 4G mais ne passe pas à 1G...de Pierre, (c'était l'anniversaire ce samedi). Quant à Thierry, l'impossibilité de "contrôler sa descenteé lui interdisait tout accès en profondeur d'après son message de dernière minute. Guy nous explique ce qu'il ressent en surface concernant ce gouffre qui ne rejoindrait pas directement le Dauphin. Il est maintenant tant de s'équiper pour descendre.

La descente s'effectua donc à 3. Gaby s'engage comme ouvreur, je le suis mais Thomas me fait remarquer que ma lumière est faible avant de corriger "pour toi ce sera mieux pour le grand puits". Un qui me connait bien !

La descente du P40 et légèrement arrosée. Thomas qui doit surveiller son téléphone descendra plus tard mais nous rattrapa avant le fond et s'engagea le premier dans le boyau terminal. Il retira quelques cailloux, en fit tomber 2-3 dans le puits et remonta pour ces obligations professionnelles. L'ayant remplacé, la chute des cailloux reprit tout en étant triés. Aidé par un burin, j'envoyais les petits par la fissure de 5cm de large, les autres pour la balise que Gaby tirait. Les petits tombaient dans ce que je pense être un méandre descendant d'une quinzaine de mètre plutôt qu'un puits.

À force de chatouiller les abords, la fente s'ouvrait maintenant assez largement et le burin s'y jeta à corps perdu. J'ai encore en tête ses cris, c'est le seul qui fera de la première ce jour, au péril de sa vie.
Gaby me remplaça, puis la décision de faire un gros tir plutôt que 2 petits fut prise vu l'heure qui devait avancer. Le perçage de 3 trous de 1m et 5 de 60cm avec un seul accu nous surpris, et c'est avec regrets que nous avons remonté un accu chargé, cela ne m'était encore jamais arrivé ! Merci Thomas pour la fourniture de matériel aussi performant. Le chargement s'effectua rapidement, Gaby à la découpe, moi au bourrage.

Il était maintenant temps de remonter. Gaby partit le premier avec le perfo et je le suivis avec les mèches. La remontée jusqu'au pied du P40 nous paru plus facile que ce que l'on s'était imaginé. Quand Gaby fut arrivé en haut duP40, je déclenchai le tir qui fit vibrer la cavité et descendre Thomas pour le déséquipement. Je le croisai en haut du P40 et lui signalai que j'avais remonté la corde jusqu'au fractionnement. Il était très content mais le temps de dévisser les plaquettes, les forêts attachés à ma ceinture par un fil de fer se firent la belle pour une descente rapide au bas du puits. Thomas dût donc rééquiper et descendre pour la 3ème fois de la journée au fond.
A 19h30,tout le monde et tous le matos étaient sortis. La bise qui soufflait nous évita de sortir des serviettes pour nous sécher.
Après avoir bu une bière et mangé un morceau de chocolat, chacun repartit à ces occupations du moment : rentrer manger.

La prochaine fois, il ne devrait pas avoir beaucoup de cailloux à déblayer (sauf si le puits est plein), mais prévoir une corde et spit.

A+que2M